Road-trip dans le Pays basque intérieur - jour 2, 3 et 4 : les trésors cachés dans les montagnes

Publié le : 22/07/2020

Deuxième volet de notre road-trip dans le Pays basque. Après la côte basque, ses plages, ses spots de surf et ses petits ports, nous changeons de décor et de paysages pour nous aventurer dans le Pays basque intérieur : Espelette, Aïnhoa, Sare, les cimes de Basse-Navarre, les montagnes de la Haute-Soule, la vallée des Aldudes, le vignoble d'Irouleguy... Comptez 2 à 4 jours pour en profiter pleinement, en prenant le temps de vous balader, de bien manger et de vous arrêter pour prendre des photos. C'est parti !

Road-trip dans le Pays basque intérieur

Espelette, Itxassou, Aïnhoa, Sare : le bonheur des villages d'opérette

Espelette est un point de départ idéal pour rayonner dans le Pays basque intérieur par les routes à flanc de montagne et les chemins de campagne, à la découverte des villages typiques et des bastides fortifiées. C'est ici que se trouve notre Camping Le Biper Gorri. Après avoir exploré le très joli village mondialement connu pour ses piments rouges, on prend la direction d' Itxassou, paisible village célèbre pour sa cerise noire. À quelques kilomètres de là, Cambo-les-Bains, l'unique station thermale du Pays basque, est célèbre pour abriter la villa Arnaga construite par Edmond Rostand, l'auteur de Cyrano de Bergerac. Avec le mont Ursuya en ligne de mire, on arrive ensuite à Hasparren, petite cité basque typique composée de maisons à colombages colorées, d'anciennes fermes dont la construction remonte aux XVIIe et XVIIIe siècles. Quelques kilomètres plus au Nord, passage obligé par La Bastide Clairence, jolie bastide mi-basque, mi-gasconne, fondée en 1312 par le roi Louis 1er de Navarre et aujourd'hui classée " Plus beaux villages de France ". De là, il faudra pousser jusqu'aux grottes préhistoriques d'Isturitz et d'Oxocelhaya, sur la colline de Gaztelu à Saint Martin d'Arbéroue, en Basse-Navarre. Lieux incontournables lors d'un séjour au Pays basque !

Au sud d'Espelette, à la frontière du Labourd et de la Navarre, on découvre avec bonheur de charmants petits villages d'opérette, pimpants et verdoyants, et des bastides hautes en couleur et en contraste. Premier arrêt à Aïnhoa, village basque typique, organisé en bastide et garni de façades à pans de bois blancs et rouges. La balade se poursuit en direction du petit village de Sare pour emprunter le train à crémaillère qui mène au sommet de la Rhune. Tout en haut de la montagne sacrée des Basques, à 905 mètres d'altitude, les pottocks, poneys sauvages originaires du Pays basque, se partagent les alpages avec les brebis manech et les vautours fauves. La vue est splendide, offrant un panorama à 360 ° sur les montagnes basques et les plages du littoral. Au pied de la Rhune, Ascain, son église, son fronton et son pont romain du Ve siècle méritent également le détour. Ce village traditionnel du Labourd est renommé pour son savoir-faire dans la confection de linge basque. Profitez-en pour visiter les ateliers de tissage. Depuis 1910, la famille Lartigue perpétue avec passion un savoir-faire artisanal unique.

La Soule, au coeur des montagnes du Pays basque

Plus petit des sept territoires historiques du Pays basque, la province de la Soule est entourée par un superbe paysage de montagnes et de vallées escarpées. Cette contrée sauvage et préservée s'étend du Pic d'Orhy au Sud, plus haut sommet basque (2 017 m), à l'Hôpital Saint Blaise au Nord, réputé pour son église romane classée au patrimoine mondial de l'UNESCO. Entre les deux, le petit village montagnard de Larrau est le point de départ d'une excursion dans les gorges de Kakuetta, un impressionnant canyon aménagé de 2 km de long, et la passerelle d'Holzarte qui surplombe les gorges d'Olhadubi, suspendue à 180 mètres au-dessus du vide. Si vous avez le vertige, passez votre chemin !

Remontez 30 kilomètres plus au nord, vous voilà à Mauléon-Licharre, capitale de la Soule et... de l'espadrille ! L'ancienne place forte est traversée par le Saison, la rivière qui se jette dans le gave d'Oloron, avec d'un côté la Bastide et le château fort, de l'autre Licharre, le vieux bourg. En chemin, si vous avez le temps, arrêtez-vous sur la célèbre place de la bastide de Tardets, ceinturée d'arcades dont certaines datent du XIIe siècle. Découvrez aussi le centre d'interprétation de la mythologie Herauskorritxe, puis à Trois-Villes, le château Elizabea construit pour Arnaud de Peyrer, Comte de Tréville, Capitaine des Mousquetaires du Roi. Pour renouer avec la nature, lancez-vous sur le GR 78 qui relie les collines de Mauléon-Licharre à la vallée de Saint-Just-Ibarre. Une randonnée au coeur du Pays basque, pas des plus faciles, réservée aux grands sportifs.

Saint-Jean-Pied-de-Port, la vallée des Aldudes et le vignoble d'Irouleguy

L'étape suivante de notre périple basque nous mène à Saint-Jean-Pied-de-Port, en Basse-Navarre, à 40 kilomètres au Sud-Est de notre camping. Depuis Bayonne, on peut emprunter la " route impériale des Cimes " qui conduit jusqu'à Saint Jean Pied-de-Port par les hauteurs. Nichée aux portes du col de Roncevaux, sur la rive droite de la Nive, celle que l'on surnommait "la Clef des Ports de Cise" accueille depuis des siècles des milliers de pèlerins et randonneurs sur le chemin de Compostelle. Derrière les remparts, la cité fortifiée basque renferme un labyrinthe de ruelles pavées, bordées de maisons décorées de linteaux sculptés dans le grès rose. Au centre de la cité se dresse l'église Notre-Dame-du-Bout-du-Pont, tout aussi somptueuse que la cathédrale de Bayonne. Mais ce qui attire l'oeil du visiteur, c'est la citadelle édifiée au XVIIe siècle sur la colline de Mendiguren, bel et rare exemple de fortification bastionnée remaniée par Vauban.

En s'enfonçant un peu plus dans la vallée des Aldudes, au pied des Pyrénées, il faudra aussi s'arrêter dans le joli village de Saint-Étienne-de-Baïgorry, à Banca, Aldudes ou encore Urepel, en plein coeur du Pays basque intérieur. L'occasion également de voyager sur la route du vignoble d'Irouleguy, le plus petit vignoble de France avec quelque 250 hectares, fondé au XIIe siècle par les moines de l'abbaye de Roncevaux pour approvisionner en vins les pèlerins de Compostelle. Ici, l'esprit basque souffle sur les vignes plantées en terrasse, à flanc de montagne, et les petits villages habillés de boiseries " rouge Baigorry " et de pierres aux teintes rosées. À chaque virage en épingle, on aperçoit des centaines de brebis qui estivent dans les vallons verts. Le Pays basque dans toute sa splendeur !

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Retour au Blog

 
Je réserve
 Réservation
Du
Au