Cambo-les-Bains : la Villa Arnaga et le Musée d'Edmond Rostand

Publié le : 23/08/2019

À Cambo-les-Bains, à 6 kilomètres de notre camping dans le Pays basque, découvrez la Villa Arnaga, le "poème de pierre et de verdure" si cher à Edmond Rostand. La somptueuse demeure regorge de trésors à découvrir. Et que dire des superbes jardins à la française et à l'anglaise qui servent d'écrin à la bâtisse ? Eh bien justement, on vous dit tout !

Cambo-les-Bains

Le rêve basque d'Edmond Rostand

Avant de devenir un musée, la villa Arnaga est le rêve basque de l'un des plus grands dramaturges français, Edmond Rostand. À 32 ans, l'auteur de Cyrano de Bergerac souffre d'une pleurésie chronique. Son médecin traitant lui conseille de Partir en cure à Cambo-les-Bains. Il séjourne à la villa Etchegorria et tombe immédiatement amoureux du pays Basque. L'année suivante, sa pièce de théâtre - L'Aiglon - lui ouvre grand les portes de l'Académie française. Mais, victime de son succès et encore affaibli, Edmond Rostand préfère fuir la capitale pour s'installer à Combo-les-Bains. L'académicien vend son hôtel parisien et achète quinze hectares de terres sur une colline au pied de laquelle coule le ruisseau Arraga, qui signifie "lieu de pierre" en basque. L'homme de lettres rêve d'y faire construire "une belle maison dans un beau jardin". Il fait appel à l'architecte de renom Albert Tournaire.
De 1903 à 1906, l'écrivain fait édifier un véritable "Petit Versailles" entouré de magnifiques jardins à la française et à l'anglaise. La demeure s'inspire des fermes traditionnelles du Labourd avec leurs façades blanchies à la chaux et leurs colombages peints en rouge. Un nouveau courant architectural venait de voir le jour : le style néo-basque !

Visite guidée de la villa-musée

Edmond Rostand imagine sa villa comme une oeuvre d'art. Ainsi, la décoration des quarante pièces à vivre est pensée comme un décor de théâtre.
Au rez-de-chaussée, un grand hall à l'anglaise dessert une succession de pièces, toutes richement meublées et décorées de tableaux, de boiseries, d'objets d'art dans les vitrines. On traverse le Salon chinois, la bibliothèque, la salle à manger, le Bureau Empire ou encore le Studio des Enfants et son théâtre de papier.
À l'étage, un décor tout aussi somptueux. On découvre l'élégance des chambres, la garde-robe de Rosemonde, la poétesse épouse du dramaturge, des manuscrits originaux de pièces de théâtre, des costumes de scène et une foule d'autres trésors qui plongent le visiteur dans l'intimité de l'écrivain.
Si vous êtes observateur, la modernité des installations de la maison, pourtant édifiée au début du siècle dernier, ne vous aura pas échappé. Dès l'origine, le domaine d'Arnaga était doté de l'électricité, l'eau chaude, du téléphone, du chauffage central, de grilles de ventilation au sol et même d'une étonnante salle d'hydrothérapie, fait exceptionnel pour l'époque. Un calorifère à air chaud, jugé plus sain pour la santé, remplaçait aussi la cheminée. Et nous ne sommes qu'en 1906.

Une belle maison avec deux beaux jardins

Pour créer l'écrin de sa villa, Edmond Rostand dessine un vaste ensemble de jardins sur plus de quinze hectares. D'un côté, il façonne un jardin à la Française à la symétrie ostentatoire, avec bassins, jets d'eau, fontaines et pergola. De l'autre, un jardin anglais tout en courbes et en rondeurs, propice aux rêveries du promeneur solitaire. Le ying et le yang.

INFOS PRATIQUES

- Le domaine Arnaga est ouvert tous les jours du 1er avril au 3 novembre.
- Adresse : Avenue du Dr Alexandre Camino, 64250 Cambo-les-Bains (à 10 minutes du camping)
- À ne pas manquer : les balades théâtralisées "Cyrano" et "Chantecler" mises en scène par les comédiens de la Compagnie Irrinigar (juillet et août).
- Prévoir 2 heures de visite (visite guidée de la villa + les jardins)
- Dates, horaires et tarifs : www.arnaga.com

Photo : © Gentil Hibou, CC BY-SA 3.0

Cet article vous a plu ? Partagez-le !

Retour au Blog

 
Je réserve
 Réservation
Du
Au